Nous nous sommes concentrés sur les tuiles, mais comme OpenStreetMap – uniquement – donne le droit d’accès à ces données cartographiques brutes, vous pouvez construire n’importe quelle application géolocalisée. Voici les points de départ les plus fréquents.

Outils communs

  • Osmosis est une application Java multi-fonctions  pour charger les données OSM dans une base de données. La plupart des applications des données OSM utilisent Osmosis d’une manière ou d’une autre.
  • Osmium est un framework flexible, qui a rapidement gagné en popularité, qui offre une alternative très configurable à Osmosis.

Geocodage

  • Nominatim est le service de géocodage de OpenStreetMap (associant un lieu de nom avec un couple latitude/longitude). Il a des besoins matériels très significatifs et de nombreuses personnes choisissent d’utiliser l’instance gratuite offerte par MapQuest Open.

Routage

  • OSRM est un nouveau moteur de routage (calcul d’itinéraires) très rapide, conçu pour les données OSM.
  • Gosmore est un moteur de routage bien établi.
  • Des API de routage publiques utilisant les données OSM sont offertes par MapQuest Open et CloudMade.
  • Des API de routage spécialisées incluent le routage vélo de CycleStreets (Royaume-Uni)

Bibliothèques pour portables

Rendu vecteur

  • Kothic-JS est un excitante nouvelle technologie en développement qui effectue le rendu des données OSM “à la volée” en utilisant le HTML5, sans voir le besoin de tuiles raster images.

Contributions à l’édition

  • Potlatch 2, l’éditeur standard sur le site web OSM, est hautement configurable et utilisé par de nombreux sites pour offrir un moyen personnalisé d’éditer les données OSM.